Les Microbes de Dieu

Quatrième de couverture

Nous ne pouvons imaginer une autre société si nous ne rêvons pas d’abord à ce que nous pouvons être, acte créateur s’il en est, fondé sur l’adage simple mais galvanisant : du bien-être de tous, dépend celui de chacun.

L’histoire de Sasha Miller, photographe de guerre, est aussi la nôtre. Toutes les horreurs qu’elle a visionnées, les mêmes que l’on digère quotidiennement entre la poire et le fromage, l’ont dépouillé d’elle-même, la laissant au bord de la folie. Elle a le choix, tout comme chacun de nous, entre se laisser dominer par les événements, se soumettre à la dictature d’une pensée globale ou bien se battre pour que sa vie retrouve ses marques et cesse d’être collaboratrice d’un système qui prône une démocratie heureuse en laminant ses ouailles.

Un voyage qui la mènera jusqu’en Cappadoce et de nombreuses rencontres lui redonneront l’appétit de vivre.

Extrait : p.227

Le cardinal Jan Wilewski regarda fixement le visage taillé à coups de serpe de son subordonné et une fois de plus, mesura combien son désir était pure impossibilité. La description de Mathias le mettait mal à l’aise, en même temps qu’il sentait naître en lui l’excitation de la bataille. Mathias était un très fin limier et ce Neill ne paraissait pas être homme à se laisser facilement berner et encore moins acheter.

     – Qui que ce soit, la lutte promet d’être ardue, mais intéressante ! Et l’enjeu est de taille, puisque Bergama œuvre sur des territoires que nous voulons exclusivement nôtres, comme l’Inde par exemple. Somme toute, nous menons un combat entre gangs. Le pouvoir, le territoire et l’argent…, ironisa le cardinal.

     – Et la peur… tu oublies la peur, Monseigneur. Cette peur que tu lis dans les yeux des flatteurs et qui te permet de jouir de tous tes privilèges. Leur soumission au pouvoir qui les défait du meilleur, non pas d’eux-mêmes, sinon de ce qu’ils possèdent, inclus par anticipation, même si ce ne sont que les miettes du festin. Cette peur qui les plie à toutes les trahisons et qui fait que l’on peut acheter n’importe quel individu. Les deniers de Judas ! Mais ce Neill n’est pas monnayable. Pour réduire donc ce type, nous userons et abuserons donc de cette peur dans les rangs mêmes de Bergama. Nous y puiserons nos forces et notre main d’œuvre. Nous les corromprons, nous leur achèterons sa tête. Tous les moyens sont bons ! J’y ai longuement réfléchi. S’il le faut, nous irons à l’extrême. Si nous ne pouvons abattre la tête de ce Neill, nous couperons ses bras, d’autant plus qu’il va s’appuyer sur une force que nous avons toujours rejeté, une force méprisable, celle des femmes.

     – Comment cela ?, s’exclama Jan Wilewski. – et je te ferais remarquer en passant que nous avons récupéré nous-mêmes cette force féminine en institutionnalisant le culte de Marie.

     – Là n’est pas le sujet, Cardinal ! Nous le savons de source sûre, bien que nous ne sachions pas encore sous quelle forme cela se mettra en place, mais il veut donner la priorité aux femmes et à l’éducation dans Bergama, enfin à ce qu’il faudra désormais nous habituer à appeler de ce nom bizarre, Ming Men ! Je ne sais s’il faut y voir une coïncidence, mais il pratique aussi les arts martiaux depuis l’enfance.

Les femmes… Jan Wilewski ne les avaient jamais comprises. Son homosexualité n’était pas le fruit d’un débordement de féminité, sinon de la terreur qu’elles faisaient naître en lui et qu’il avait toujours été incapable de s’expliquer. Celles qu’il avait connu, sa mère, ses sœurs, les religieuses et laïcs qui faisaient son ménage, cette Elena dont il avait cru être amou-reux et même celles qu’il avait confessées, s’opposaient en tout point à ce qu’il était. Leurs réactions l’avaient toujours surpris et dérouté. De sa mère et de ses sœurs, il avait espéré le soutien, mais elles avaient toujours ra-mené ses projets et ses ambitions à une réalité triviale.

Lire plus : Téléchargement

 

Les Microbes de Dieu, Mélanie Talcott
ISBN : 979-10-90624-00-9
© 2011 – Editions L’ombre du Regard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *